Nouvelle rubrique de test moto

Une page pour ceux qui aimeraient acquérir ou louer un 2RM/3RM
Nous vous ferons profiter le plus objectivement possible de nos expériences à moto.
Vous pouvez vous aussi proposer vos test de moto, par email. Il s'agit de votre propre expérience, donc il faudra être le plus explicite possible. Pour cela, vous pouvez suivre un ordre de description: le style et le confort de la moto (gabarit, poids, espace rangement, réservé aux tailles moyennes, etc), la tenue de route et les performances moteur, et si vous avez des renseignements à ce sujet l'entretien général (coût, disponibilité des pièces, véhicule fiable etc).Vous terminerez par un récapitulatif très court des points positif et négatif.
Une photo du véhicule serait la bienvenue.
Toute modification sera possible à posteriori, donc ne vous inquiétez pas si votre premier texte n'est pas totalement réussi.

Honda CBR 125 Millésime 2009 (injection)

La petite CBR de 2009 est définitivement dans le style asiatique, mince avec de grandes roues. Dans une moindre mesure, c'est la version compressée de sa grande soeur, la CBR 600 R.

En effet, vous y verrez les mêmes optiques, les mêmes couleurs, les mêmes lignes, bref c'est une vraie belle sportive.
Coté confort, elle tient aussi d'une sportive, autant pour le conducteur que le passager. En contrepartie la selle permet quelque liberté pour la prise d'angle, si vous souhaitez sortir les genoux et vous prendre pour un Valentino Rossi. La hauteur de selle et les commandes iront parfaitement aux personnes de taille moyenne, deviennent vite désagréable lors des manoeuvres pour les petites taille, et mettront à mal le dos des plus de 1m80.
Très légère, à peine 130kg, elle offrira une maniabilité hors du commun pour une 125 sportive. Elle peut se conduire façon sport, le nez dans la bulle, ou un peu plus redressé façon décontracté.
Coté rangement, vous pouvez mettre quelque outils, vos papiers, et une petite bombe anti-crevaison sous la selle passager. Il ne faut pas en attendre plus d'une sportive.
Et pour agrémenter le tout, une foule d'accessoire vous attend, quasi-uniquement sur commande.

Maintenant, la tenue de route.
Les pneus sont fin, mais elle tient impeccablement bien sur sol sec. Avec les pneus d'origine, il faudra se méfier d'une usure prématurée du pneu arrière, et bien doser son freinage. Surtout veillez à ralentir le rythme sur route humide, car une fois lancée elle a une adhérence de savonnette sur un lavabo trempé. Le meilleur conseil qu'on puisse vous donner c'est de changer rapidement pour une meilleure gomme, et pouvoir profiter pleinement de la petite sportive.

Le moteur offre un son agréable, sans casser les oreilles ni être totalement discret. En bas régime elle est super manœuvrable, très longue à lancer. C'est autour de 9000 tour qu'elle vous offrira tout son potentiel, et les reprises ne sont pas sans sensations.
Bien conduite et entretenue, la moto poussera autour des 140km/h, et 100km/h avec un vent de face la tête dans la bulle. Le moteur étant très fiable, une révision se fera tout les 10 000 à 15 000 km. Bien évidemment, l'huile l'eau et la graisse de chaîne sont à surveiller régulièrement pour une meilleure efficacité.

Pour les pièces de rechanges, nous sommes à la Réunion alors je ne vais pas vous faire un dessin, vous savez à quoi vous en tenir. Mais étant très fiable à moins d'avoir un accident, vous n'aurez que rarement l'occasion de vous en soucier.

A l'achat d'une CBR d'occasion, vérifiez si la boite de vitesse n'a pas été maltraitée, les sportives sont ce qu'elles sont, et leurs conducteurs y vont rarement par 4 chemins.

Les plus:
La maniabilité
La fiabilité
Le moteur sportif

Les moins:
Le prix à neuf
Son gabarit fluet

Complément d'information et fiche technique

TGB X-Motion 125

Sortie en 2008, le scooter TGB X-Motion 125 s'installe en France sur le marché des GT.
TGB est une marque Taïwannaise qui produit depuis de nombreuses années, les transmissions automatiques (embrayage et variateur) pour la marque Vespa.
Un argument que le constructeur n'hésite pas à mettre en avant lors des présentations presse. Pour pas mal de personnes, le X-Motion se présente comme une alternative au Yamaha X-Max, best-seller sur le marché, à cause de son prix d'achat inférieur à la nippone.

La machine en détail :
Esthétiquement, on sent tout de suite la volonté pour la marque de s'approcher au X-Max. Les principaux détails remarquables viennent sans nul doute de l'équipement.
Oui, car l'équipement est le point fort de ce scooter. On peut y voir les amortisseurs arrières réglables en précharge avec bonbonnes de gaz séparées ; la béquille centrale ; un kick de démarrage de secours ; des rétroviseurs avec clignotants intégrés façon GSX-R ; un échappement à double sortie ; un compteur kilométrique digitale accompagné d'un compte-tour analogique ; de vraies repose-pieds passager ; une selle large et confortable ; ainsi que d'une capacité d'emport sous la selle pouvant accueillir deux casques intégraux plus quelques affaires supplémentaires ! A noter également la présence d'une prise 12V sous la selle afin d'y rechargé son téléphone mobile !

Les performances :
Côté moteur, TGB s'est appuyé sur la marque SYM (Taïwannaise également), en reprenant le bloc motopropulseur du GTS 125, gage de fiabilité supplémentaire.
Au démarrage, le scooter se laisse monté à température dans un beau bruit de mono cylindre bien distillé par les doubles pots d'échappement, bref, un son doux et onctueux.
A l'accélération, on ressent de bonnes sensations , sans que ça soit une fusée , mais il y a suffisamment de puissance (12,4ch – Carburateur – Refroidis par eau) pour larguer les voitures « normal » à un feu, on va tout de même pas titiller une M3 !
La machine n'éprouvera pas de difficultés dans les hauts de l'île si on lance bien le moteur depuis le départ, sans trop ralentir, pour ne pas perdre le régime, sinon gare à la perte de vitesse.
Côté cycle, les amortisseurs sont un peu raide, malgré un réglage plus souple des suspensions arrières. Cette raideur a l'avantage de permettre au pilote d'envoyer fort dans les sinueuses, à condition d'être bien chaussé en pneumatique. Dixit les Maxxis d'origine, optez pour du Dunlop ! Son comportement sera nettement amélioré, autant sur le sec que sur revêtement trempé.

Les plus :

  • Equipement
  • Capacité d'emport
  • Performances suffisante
  • Prix

Les moins :

  • Les pneus d'origine
  • Réseau SAV peu connue

Piaggio X8 & X Evo 125

Ce scooter est assez efficace dans la famille des 125, il se situe dans la moyenne supérieure en terme de performance. On constate tout de même un creux au démarrage au feu rouge avec les galets d'origine.

La consommation est assez élevée avec ce modèle à carburateur et le plein ne permet pas une grande autonomie.
La vitesse de pointe se situe entre 110 et 120 km/h en fonction des réglages, de la pente et du vent. Le rupteur se déclenche vers 120 km/h dans ma configuration. (Courroie, galets, filtre à air et à huile Malossi, échappement Leovince avec la chicane réglementaire, bougie NGK Iridium.)
Avec d'autres modifications, la fiabilité serait certainement réduite et la réglementation non respectée.

Niveau fiabilité, les résultats sont bons si l'entretien régulier est fait. Ce scooter est le plus ancien du Club (2005) et il n'y a pas eu d'incidents mécaniques à déclarer en presque 30 000 km.
Il faut préciser tout de même que le montage et démontage des organes lors des entretiens est fastidieux, il faut prendre son temps. La conception technique est parfois surprenante mais robuste au regard du faible taux de pannes. Piaggio a inventé le scooter avec la Vespa, il y a peut-être un lien...

Interventions faites en dehors des consommables habituels et des révisions périodiques :
Changement du cable de compteur (3 fois)
Changement du neiman usé.
Changement de la commande de clignotant (2 fois les 6 premiers mois)

Le coffre est très grand, il permet d'emporter un gros sac avec un ordinateur portable, des cahiers et des livres et dans la partie tout à l'arrière avec un "hayon" on peut ajouter deux classeurs à leviers et deux cassettes vidéos. pour les sportifs, des raquettes tiennent dans le coffre, on peut se passer de top case.

Pour le passager, le voyage est peu confortable, car il y a un contact peu agréable au dos avec la poignée de maintien et des cale pieds mal conçus.

Pneumatiques : Le top c'est le Michelin, mais vu les prix ici, les Dunlop sont pas mal. Dans cette marque il faut éviter les GT 301 qui s'usent très vite, ont une mauvaise adhérence et sont aujourd'hui déconseillés à la monte sur les 125cc.

Le frein avant est peu mordant et le frein arrière use vite ses plaquettes, avec l'habitude ça va...

Honda Varadero 125 millésime 2005

Par Lauriane, membre du Club 125 Réunion

La petite qui se prend pour une grande

Je vais vous parler de la Varadero en partant de la mienne, une carbu de 2005.

Tout d'abord, la Honda Varadéro 125 impressionne par sa taille, elle est imposante et peut passer pour un gros cube pour un œil non averti. Mais au bruit et à la reprise, on se rappelle vite que ce n'est qu'une 125.
Son look va très bien avec un top case qui facilite quand même la vie au quotidien en 2 roues. Le rangement sous la selle est limité, une fois un pantalon de pluie et les 3 outils de survie compactés dedans, on ne rajoute pas grand chose. Il est possible de mettre une bulle haute pour ceux qui font beaucoup de route.
Petits points négatifs, les rétroviseurs d'origine sont un peu légers, ils se dérèglent pour un rien et pas de béquille centrale d'origine, ni de warning.

La position de conduite très droit est confortable, la selle aussi. Il y a une vraie place à l'arrière pour un(e) passager(e). On ressent peu de vibrations.

Sa grande taille va avec un poids non négligeable 180kg une fois tous les pleins faits. Il faut donc être sûr(e) d'avoir les pieds qui touchent par terre. Par contre une fois lancée elle est assez stable face au vent par exemple. Sur route mouillée elle est rassurante et tiens assez bien.
Elle se conduit en montant haut dans les rapports pour avoir de la reprise. D'autant plus avec 5 vitesses, on se rapproche vite de la zone rouge du compte tour.
Sur le plat elle plafonne à 120 km/h. Avec du vent de face en en légère montée elle est plus en difficulté et à 100 km/h on est déjà content! En descente on peut aller frôler le 130 km/h.

Si son prix neuf (à la réunion) peut être affolant, on trouve de très nombreux modèles en occasion et bien entretenue elle peut durer très longtemps.

Note du webmaster: De par son gabarit et sa hauteur de selle, la Varadero convient parfaitement aux plus de 1m70

Daelim Roadsport millésime 2009

Marque peu connu à la Réunion, le modèle Roadsport affiche un look définitivement sportive.
Carénage intégral, position de conduite plutôt appuyé sur l'avant, selle passager inconfortable... Tout le nécessaire pour un motard égoïste voulant se faire plaisir en 125. Affichant plusieurs coloris, avec les stickers latéraux elle a une belle gueule, de quoi frimer si vous le souhaitez.
Niveau rangement, sous la selle passager vous avez de la place pour mettre une petite trousse à outils, et c'est aussi à peu près tout.
La moto est basse, et il vaut mieux éviter les trottoirs autant que possible.

Maintenant, la tenue de route est irréprochable, pour peu que vous ayez de bon pneu même sur voie abimée. Le changement d'angle se fait très rapidement sans forcer, et sur grande route les rafales se font moins ressentir, ce qui est certainement dû à son poids (162 kg à sec).
Par contre à basse vitesse dans les épingles vous ressentirez tous les inconvénients d'une sportive, de part son rayon de braquage faible, et un poids imposant.

Niveau puissance, le moteur délivre de franche accélération au delà de 7500 tours, et se montre très performant entre 9000 et 11500 tours. Sachant que la zone rouge est à partir de 11000 tours, il sera difficile de ménager le moteur et profiter de sa puissance pleinement.Gros bémol, les freins ne sont malheureusement pas assez efficace. En bas régime vous aurez droit à une balade souple, agréable, mais qui peut s'avérer frustrant si vous faites la côte du Tampon.
En ville le moteur a tendance à rapidement grimper en température, il faudra toujours garder un oeil sur l'afficheur.

Pour une conduite journalière, vous apprécierez le tableau de bord avec un fond bleu du compteur, l'horloge, le trip partiel, le choix entre kmh ou mph, le compte tour analogique et l'afficheur de vitesse digitale. De plus la jauge à essence est aussi digitale ainsi que celle de la température.
La consommation est aussi très réduite, vous pouvez faire facilement plus de 400km avec un seul plein (15L).

En résumé, cette roadsport conviendra à tous ceux qui cherchent une sportive efficace parmi les 125cc, avec un beau design, capable de donner de belles sensations sur routes sinueuses. Il faudra quand même retenir un freinage moyen et un poid non négligeable.